L’approche psychodynamique

 

Bien que mes différentes formations me permettent d’utiliser plusieurs outils techniques et appuis théoriques, et que j’adapte les techniques utilisées en fonction de chacun et de ses besoins (qui peuvent évoluer en cours de travail), c’est l’approche psychodynamique qui est privilégiée :
 
Ce courant d’orientation psychanalytique fait l’hypothèse que l’inconscient existe, et que tout n’est pas qu’affaire de volonté consciente ou de compréhension intellectuelle. Une grande place est faite à ce que disent le corps, les émotions, les schémas que l’on répète malgré nous, ce qui nous dépasse ou nous met mal à l’aise (sans que l’on comprenne d’ailleurs toujours pourquoi), mais aussi ce qui nous met en joie et nous dynamise.
 
L’intérêt principal de cette approche est de ne pas se focaliser uniquement sur le symptôme : en effet, l’être humain est perçu comme ensemble global, prenant place au sein d’un système (environnement, relations humaines, familiales, professionnelles, sentimentales, ce qui se noue à travers les générations aussi).
 
Sont utilisées comme outils les techniques qui permettent d’aborder ce qui se joue en nous (parfois à notre insu) :  
  • il s’agit fondamentalement d’une approche basée sur la parole du patient et sur l’écoute active, attentive et bienveillante du thérapeute. (A noter que cela ne signifie pas se retrouver face à une thérapeute silencieuse, les séances prennent la forme d’un entretien où l’on échange).
  • mais sont aussi utilisées, au besoin, les techniques que sont le dessin, le modelage, les jeux de rôle, l’écriture…